Gaston Chaissac rejoue en permanence son expérience,  son histoire et les liens avec ses pairs dans ses recherches picturales et littéraires : la quète d'identité est au coeur de son travail. Mais cette mission  est  portée par le jeu de l'expérimentation, les trouvailles, l'invention permanente et les échanges de "recettes" avec d'autres artistes qui stimulent et donnent la force de continuer dans cette voie.

juil. 3, 2014

Les enjeux dont le « je » est l’objet

 

« C’est  frais, spontané, ludique, l’œuvre de Chaissac », un jeu d’enfant dans l’univers  sérieux de l’espace artistique. En régime vocationnel, la  marginalité   devient singularité, une valeur positive accordée  à quelqu’un qui n’existait pas aux yeux de la société « ordinaire ». Voilà Chaissac investi d’un rôle à jouer, sur cet échiquier géant  où tous les coups sont permis. Son personnage est si bien dessiné dans ce jeu de rôle où chacun a sa place, la cherche, la défend ou la conquiert, qu’il fait le jeu de ses adversaires, ceux dont les enjeux sont  définis. Malgré lui, il devient cet espace, ce défaut de serrage entre les pièces  pour assurer les mouvements mécaniques, il  agit pour les intérêts de ceux qui le mettent en avant.

Chaissac l’éternel singulier n’est jamais relié ou si peu, au monde des artistes dont on entend l’écho à travers son travail, il ne fait pas partie de ce jeu de clefs, il n’en a pas les clefs pour y adhérer.

Chaissac qui n’avait jamais remporté de bataille, ne prend pas la lutte au sérieux mais lutte  contre l’instrumentalisation dont il est l’objet. N’ayant rien à perdre, il joue le jeu, feint la compromission et apprend les règles, la positions des joueurs, les dispositions qu’il faut intérioriser, il acquière très vite, grâce à la posture de chercheur de ses initiateurs  le sens des expérimentations. Les enjeux lui sont d’autant plus insignifiants, qu’il se prend au jeu de la ré-invention : Il digère les mots et les œuvres des écrivains et  des artistes, puis réinterprète, dépasse, avec ses propres outils, ses schémas culturels et sociaux qu’il ne dénie pas, qu’il métisse avec ce qu’il observe. Le Sabir qu’il a souvent évoqué, en vaut la chandelle, il lui permet de continuer à exister.

Aurait-il pu dévouer sa vie à une œuvre construite, évolutive, aurait-il cru à sa mission sans une conscience aiguë des préoccupations artistiques de l’époque ? Si Chaissac tient le cap de cette entreprise qui le suicide à petit feu (à  petit jeu),  c’est qu’il est déjà dans la cour de récréation, c’est à dire de re-création  qui détermine, qui délimite l’espace où les artistes ne sont plus dans un lieu de luttes mais de travail, de confrontation à la matière où les recherches des uns font avancer les autres, où la stimulation prime sur l’affrontement.

Chaissac, le petit artisan valétudinaire n’a pas appris les règles du jeu du champ artistique mais il excelle dans l’observation  et l’attention aux choses, sa sensibilité à l’époque, au matériau,  lui  révèle l’essence de son œuvre qui lui fait appartenir à la communauté de ses pairs. Aux interrogations  des artistes sur le support, le volume, la couleur, sur les limites de ce qu’est une œuvre, sur le dépassement de cette limite, Chaissac répond avec ses propres éléments de recherche,  il lit, il écrit, il écoute, il se laisse imprégner par les mouvements et les orientations artistiques, il donne de lui-même, il fait don de sa vie, sa vie est son œuvre.

Mais pour continuer à créer, il doit jouer serré,  ne pas donner  de prise sur lui, il ne convoite d’ailleurs aucune position de pouvoir, il ne veut pas être à Paris, il ne veut pas briller, à peine vivre de son art. Chaissac veut juste travailler, être reconnu pour son travail, il prend au sérieux son statut d’artiste, trop au sérieux pour être frais, spontané, ludique…

 

Nadia Raison. Sociologue, conférencière.

Catalogue d'exposition Gaston Chaissac, Avignon, 2003.

 



Positionnement artistique | Publications et expositions | Autour de l'oeuvre

convergence media

 

Une réalisation Convergence media

--> Agence digitale

www.cvgmedia.fr

 


  • «Y’a d’la joie» : Gaston Chaissac exposé à Barcelone

    Des oeuvres de Gaston Chaissac sont accrochées jusqu’au 15 juin 2018 dans la galerie Marc Domènech à Barcelone, la capitale catalane

  • Exposition Gaston Chaissac au Musée de l'Abbaye Sainte-Croix des Sables d'Olonne

    Le MASC organise une grande exposition autour d'un dépôt exceptionnel d'une centaine d'oeuvres de Gaston Chaissac, accordé par la famille de l'artiste.  

  • « Excentrique? », Chaissac est-il ou n’est-il pas ?

    303, la revue d’arts, de recherches et de créations des Pays de la Loire, vient de sortir un nouveau numéro: "Excentriques?" sous la direction éditoriale de Jacques Baulande.

  • Des œuvres de Gaston Chaissac exposées à la Galerie Louis Carré & Cie

    Dans une variation autour du papier, qu’il soit utilisé comme support, matière ou motif, une quarantaine d’œuvres de l’artiste sont présentées jusqu’au 24 juin 2017 à Paris
     

     

  • Monsieur Ciseaux: Déclinaison inventive

    Quand Gaston Chaissac se met à créer, il utilise son invention jusqu’à l’usure, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le reliquat infime de l’idée première, transformée, métamorphosée, réappropriée dans une nouvelle oeuvre.

  • L’enfance de Gaston Chaissac a-t-elle eu une influence sur ses choix artistiques ?

    Les choix esthétiques et éthiques de Gaston Chaissac sont construits des rencontres faites dans le milieu intellectuel mais trouvent leurs origines dans les expériences et les perceptions de l’enfance.

  • Gaston Chaissac : un artiste vendéen?

    Gaston Chaissac arriva en Vendée en 1942. Il y demeura jusqu' à la fin de sa vie en 1964. Mais la dimension géographique n'est pas le moteur de l'oeuvre, même si elle en contextualise les conditions de création.

  • "Entre plume et pinceau" la relation Chaissac et Dubuffet

    Artiste singulier, brut, naïf, autodidacte, Gaston Chaissac, fut longtemps classifié par méconnaissance de la richesse inventive, le renouvellement et la construction de son œuvre, son isolement vendéen servant d’écrin à la légende qui l’enclavait.

     

     

  • De Chaissac à Hyber, exposition à l'Historial en Vendée

    L’Historial de la Vendée,  dont la muséographie éclectique est habituellement  dédiée  à l’histoire, a organisé pour la première fois une exposition d’art moderne et contemporain.

  • La correspondance : un moteur de création

    Gaston Chaissac est un créateur qui se positionne très rapidemment, après ses années d'initiation, en retrait du champ artistique et littéraire où il ne se sent pas à l'aise. Les échanges épistolaires vont lui permettre de s'intégrer sans être désintégrer.

  • Le MASC, réouverture du musée des Sables d'Olonne

    le Musée de l’Abbaye Sainte-Croix aux Sables d’Olonne en Vendée, dispose de la plus grande collection publique d’œuvres de Gaston Chaissac depuis 1973.

  • L'invention au centre du processus créatif

    Gaston Chaissac rejoue en permanence son expérience,  son histoire et les liens avec ses pairs dans ses recherches picturales et littéraires : la quète d'identité est au coeur de son travail. Mais cette mission  est  portée par le jeu de l'expérimentation, les trouvailles, l'invention permanente et les échanges de "recettes" avec d'autres artistes qui stimulent et donnent la force de continuer dans cette voie.

  • Gaston Chaissac, "peintre rustique moderne"

    Dans un contexte d’après-guerre où les déplacements sont peu aisés et les moyens pour travailler restreints, les petites maisons d’édition et donc les interlocuteurs potentiels se multiplient pour Gaston Chaissac  qui se fait connaître grâce à ses lettres. En s’adressant à des directeurs de revue, il « médiatise » son œuvre littéraire et picturale. Ses lettres sont publiées et le réseau se constitue peu à peu.

  • Comment créer un site internet sur une oeuvre?

    Notre objectif en 2014:  profiter d'internet pour apporter une information précise et documentée sur Gaston Chaissac, trouver l'outil adapté pour mettre en valeur son oeuvre originale et foisonnante.

  • Gaston Chaissac, création du site internet officiel.

    Le site gaston-chaissac.org est destiné aux professionnels du champ artistique, aux enseignants et à ceux qui s’intéressent à l’histoire de l’Art et à ce « peintre rustique moderne » à la croisée du milieu littéraire et artistique du XXe siècle.

Gaston Chaissac

Site officiel
Pour prendre contact, merci d'utiliser le formulaire de contact.