Artiste singulier, brut, naïf, autodidacte, Gaston Chaissac, fut longtemps classifié par méconnaissance de la richesse inventive, le renouvellement et la construction de son œuvre, son isolement vendéen servant d’écrin à la légende qui l’enclavait.

 

 

juil. 18, 2014

La rencontre avec Jean Dubuffet est l’illustration de ce quiproquo qui se transformera  en véritable dialogue quasiment ininterrompu. L'exposition "entre plume et pinceau" nous a invité, en 2013, à découvrir cette relation stimulante entre les deux hommes.


Jean Dubuffet  veut se libérer de la culture savante. Il veut être «le seul homme au monde à peindre comme tout le monde». En 1945, l’année qui précède le début de leurs échanges, il rencontre Henri Michaud qui cherche un  langage pur et dénué d’influences culturelles. Accompagné de Paul Budry et Jean Paulhan, il visite les hôpitaux psychiatriques suisses à la recherche  d’œuvres des « irréguliers de l’art . Il collecte des œuvres et aspire lui-même à cette expression plastique et littéraire affranchie de la culture légitime qu'il nommera "Art Brut".

Quand Jean Dubuffet écrit pour la première fois à Gaston Chaissac, il est curieux de sa liberté de ton, de son invention, en dehors de tout carcan.

Par trois fois, les deux artistes se rencontreront, en 1947, pour l’exposition personnelle de Gaston Chaissac à la Galerie L’Arc-en-Ciel, en 1949, à Sainte-Florence de l'Oie en Vendée et en 1956, dans l’atelier de Jean Dubuffet à Vence où celui-ci l’invite à venir travailler avec lui. Trois rendez-vous ratés où la difficulté de communiquer fut plus grande que le plaisir de partager leur intérêt commun pour les expérimentations picturales.

Leur véritable rencontre sera épistolaire. Entre 1946 et 1964, ce sont quelques 400 lettres (un corpus assemblé et publié chez Gallimard à l’occasion de l’exposition) qui sont envoyées dans un aller-et-retour permanent d’échanges sur leur inventions, leurs explorations, loin d’une rivalité et d’un rapport de domination souvent avancés dans les analyses sur leurs relations.

portrait de Chaissac par Dubuffet

 

 

Leurs origines sociales, leur intégration dans la sphère intellectuelle, leur rapport à la reconnaissance et à l’argent, sont aux antipodes. Et pourtant «les deux cousins » se reconnaissent et se respectent dans leur métier, les trouvailles de l’un stimulant l’autre, les conseils du premier servant d’étai au positionnement éthique du second.

 

(portrait de Gaston Chaissac par Jean Dubuffet)

 

L’exposition montre, en juxtaposant leurs œuvres, la manière dont ils métamorphosent les objets du quotidien dans une mise en abîme stimulante où ils se mettent au défi et inventent de nouveaux chemins à conquérir.

L’exposition co-produite en 2013 avec L'Adresse, Musée de la Poste, à Paris en partenariat avec le Conseil Général de la Vendée, a été reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication / Direction générale des patrimoines / Service des musées de France.

Les commissaires de l’exposition: Gaëlle Rageot-Deshayes, conservateur du patrimoine, musée de l'Abbaye Sainte-Croix, des Sables d’Olonne et Josette Rasle, commissaire d’exposition, L’Adresse, Musée de la Poste, Paris

 Pour en savoir plus:  www.ladressemuseedelaposte.fr



Positionnement artistique | Publications et expositions | Autour de l'oeuvre

convergence media

 

Une réalisation Convergence media

--> Agence digitale

www.cvgmedia.fr

 


  • Exposition Gaston Chaissac au Musée de l'Abbaye Sainte-Croix des Sables d'Olonne

    Le MASC organise une grande exposition autour d'un dépôt exceptionnel d'une centaine d'oeuvres de Gaston Chaissac, accordé par la famille de l'artiste.  

  • « Excentrique? », Chaissac est-il ou n’est-il pas ?

    303, la revue d’arts, de recherches et de créations des Pays de la Loire, vient de sortir un nouveau numéro: "Excentriques?" sous la direction éditoriale de Jacques Baulande.

  • Des œuvres de Gaston Chaissac exposées à la Galerie Louis Carré & Cie

    Dans une variation autour du papier, qu’il soit utilisé comme support, matière ou motif, une quarantaine d’œuvres de l’artiste sont présentées jusqu’au 24 juin 2017 à Paris
     

     

  • Monsieur Ciseaux: Déclinaison inventive

    Quand Gaston Chaissac se met à créer, il utilise son invention jusqu’à l’usure, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le reliquat infime de l’idée première, transformée, métamorphosée, réappropriée dans une nouvelle oeuvre.

  • L’enfance de Gaston Chaissac a-t-elle eu une influence sur ses choix artistiques ?

    Les choix esthétiques et éthiques de Gaston Chaissac sont construits des rencontres faites dans le milieu intellectuel mais trouvent leurs origines dans les expériences et les perceptions de l’enfance.

  • Gaston Chaissac : un artiste vendéen?

    Gaston Chaissac arriva en Vendée en 1942. Il y demeura jusqu' à la fin de sa vie en 1964. Mais la dimension géographique n'est pas le moteur de l'oeuvre, même si elle en contextualise les conditions de création.

  • "Entre plume et pinceau" la relation Chaissac et Dubuffet

    Artiste singulier, brut, naïf, autodidacte, Gaston Chaissac, fut longtemps classifié par méconnaissance de la richesse inventive, le renouvellement et la construction de son œuvre, son isolement vendéen servant d’écrin à la légende qui l’enclavait.

     

     

  • De Chaissac à Hyber, exposition à l'Historial en Vendée

    L’Historial de la Vendée,  dont la muséographie éclectique est habituellement  dédiée  à l’histoire, a organisé pour la première fois une exposition d’art moderne et contemporain.

  • La correspondance : un moteur de création

    Gaston Chaissac est un créateur qui se positionne très rapidemment, après ses années d'initiation, en retrait du champ artistique et littéraire où il ne se sent pas à l'aise. Les échanges épistolaires vont lui permettre de s'intégrer sans être désintégrer.

  • Le MASC, réouverture du musée des Sables d'Olonne

    le Musée de l’Abbaye Sainte-Croix aux Sables d’Olonne en Vendée, dispose de la plus grande collection publique d’œuvres de Gaston Chaissac depuis 1973.

  • L'invention au centre du processus créatif

    Gaston Chaissac rejoue en permanence son expérience,  son histoire et les liens avec ses pairs dans ses recherches picturales et littéraires : la quète d'identité est au coeur de son travail. Mais cette mission  est  portée par le jeu de l'expérimentation, les trouvailles, l'invention permanente et les échanges de "recettes" avec d'autres artistes qui stimulent et donnent la force de continuer dans cette voie.

  • Gaston Chaissac, "peintre rustique moderne"

    Dans un contexte d’après-guerre où les déplacements sont peu aisés et les moyens pour travailler restreints, les petites maisons d’édition et donc les interlocuteurs potentiels se multiplient pour Gaston Chaissac  qui se fait connaître grâce à ses lettres. En s’adressant à des directeurs de revue, il « médiatise » son œuvre littéraire et picturale. Ses lettres sont publiées et le réseau se constitue peu à peu.

  • Comment créer un site internet sur une oeuvre?

    Notre objectif en 2014:  profiter d'internet pour apporter une information précise et documentée sur Gaston Chaissac, trouver l'outil adapté pour mettre en valeur son oeuvre originale et foisonnante.

  • Gaston Chaissac, création du site internet officiel.

    Le site gaston-chaissac.org est destiné aux professionnels du champ artistique, aux enseignants et à ceux qui s’intéressent à l’histoire de l’Art et à ce « peintre rustique moderne » à la croisée du milieu littéraire et artistique du XXe siècle.

Gaston Chaissac

Site officiel
Pour prendre contact, merci d'utiliser le formulaire de contact.