L'oeuvre de Gaston Chaissac : L’explorateur du réel, la re-création comme posture de recherche... découvrez son oeuvre picturale.

Alors que Gaston Chaissac n’était pas prédestiné à devenir artiste, sans formation artistique ni possibilité d’accès aux réseaux intellectuels, il rencontre en 1937 le peintre et sculpteur Otto Freundlich. Ce dernier, très intégré au milieu artistique d’avant-garde, l’initie à une forme d’expression picturale à laquelle Chaissac adhère  totalement.


- GASTON CHAISSAC ET SES CONTEMPORAINS, LES PEINTRES MODERNES du XXème -


L’époque voit un intérêt pour le primitivisme dès la fin du XIXe siècle. Les avancées de la psychanalyse, l’utilisation de matériau de récupération dans les œuvres de Picasso, Braque ou Ernst, les recherches picturales sur la spontanéité de COBRA, puis l’art brut annoncent un mouvement  vers des artistes « indemnes de culture » selon les termes de Jean Dubuffet qui influencent et stimulent un univers artistique en pleine mutation idéologique, stigmatisé par la seconde guerre mondiale. Chaissac s’inscrit tout naturellement dans cette filiation, tourné vers la recherche et l’exploration, au détriment d’une reconnaissance économique à l’instar de ses initiateurs dévoués à leur art.


Inventeur obstiné, Gaston Chaissac expérimente de nouvelles voies d’expression


En marge des cercles d’influence, il va obstinément inventer, expérimenter de nouvelles voies d’expression, en brisant les schémas habituels :

Objets de rebut, détournement de matériau, assemblages d’éléments naturels deviennent des outils  indispensables afin de briser  le geste virtuose qui reproduit sans créer.


Ainsi, Chaissac, avec ses outils d’homme du peuple, fort  de son expérience  auprès d’artistes engagés, brise sans cesse l’équilibre des certitudes en mélangeant les mondes, les savoirs et les positionnements.
En cultivant la maladresse du geste, en tirant parti du matériau à sa disposition, Gaston Chaissac invente une véritable posture qui l’ancre solidement dans le champ artistique contemporain.


La communication avec ses pairs reste essentielle à la maturation de son œuvre qui s’enrichit du regard porté sur elle. Chaissac nous fait alors comprendre que le jeu engendré par l’exploration, les mots qui entourent son travail pictural et la stimulation de l’échange sont déterminants pour la reconnaissance dont il a éperdument besoin.


Les étapes marquantes de l'oeuvre

http://www.gaston-chaissac.org/uploads/images/imRef/gaston-chaissac-encre-de-chine.jpg

Les premiers motifs en "dentelle" apparaissent dès 1938, simultanément dans les petites gouaches mi-figuratives mi-abstraites et dans les dessins à l'encre de chine que Gaston Chaissac baptisera "l'idée première enselvie sous les dogmes", le stade "Morula" de l'oeuvre. 

Ces motifs, réel alphabet pictural de l'oeuvre, se déclineront, avec une variabilité et une régularité de façon omniprésente.

Les dessins-dentelles

http://www.gaston-chaissac.org/uploads/images/imRef/gaston-chaissac-nantes-1949.jpg

Les grands personnages à l'huile ou à la gouache arrivent tout naturellement quand Chaissac cesse d'être nomade pour s'installer dans le logement de fonction de l'école où Camille, son épouse est institutrice à Boulogne en Vendée. Il a de la place pour peindre de grands formats et les faire sécher, des amis lui envoient des couleurs. Avec ses personnages "charismatiques" dont les premiers sont présentés dès 1944 dans les salons parisiens,  il rencontre son public, il est remarqué, il vend même quelques tableaux.

 

Les personnages

http://www.gaston-chaissac.org/uploads/images/imRef/gaston-chaissac-le-dandy.jpg

Chaissac recherche en permanence le renouvellement du geste pour éviter de reproduire des formes trop maîtrisées. En provoquant l'accident, la rencontre fortuite avec des matériaux improbables, il permet d'inventer de nouvelles formes inédites: épluchures de légumes, casseaux de faïence, trace d'humidité deviennent des gabarits, des contours pour créer des traits originaux. La contrainte de la technique lui fait explorer de nouvelles possibilités graphiques.

Les empreintes

http://www.gaston-chaissac.org/uploads/images/imRef/gaston-chaissac-travaux-publics.jpg

«Les ordures sont des éléments picturaux de premier ordre»[1]  écrivait Gaston Chaissac.

La recherche permanente du renouvellement de la forme pousse l’artiste à s’intéresser aux objets de rebut. Ils ont une histoire, une trajectoire  que  leur réhabilitation métamorphose.  Les collages procèdent du même processus. Le tout premier objectif  de Chaissac est évidemment le jeu et la surprise provoqués par la mise en œuvre dans cette réappropriation.

[1] Lettre de Chaissac à Dubuffet, septembre 1947, in Hippobosque au bocage, Alençon, Gallimard, 1990, 231 p., p. 37.

Les objets de récupération | les collages

http://www.gaston-chaissac.org/uploads/images/imRef/gaston-chaissac-abstrait-ciseaux.jpg

La figuration disparaît pratiquement dans ces séries abstraites même si Chaissac continue de représenter des motifs "reconnaissables": lettres, serpents, fleurs. La représentation du réel est toujours tacite mais le geste est virtuose.

L'abstraction

http://www.gaston-chaissac.org/uploads/images/imRef/gaston-chaissac-totem.jpg
Les totems découlent d'une rencontre avec un matériau.Si Chaissac glanait déjà des ceps de vigne, des objets de récupération issues de ses promenades dans le bocage, un des premiers totems fut élaboré avec les zincs descendus de la toiture de l'église de Sainte-Florence en refection. A partir de 1958, le processus s'accelère: Chaissac trouva à la scierie Piveteau, voisine de l'école, des planches irrégulières, inserviables pour la menuiserie, vendues pour du bois de chauffage. Elles furent à l'origine d'une "armée" de personnages dressés.

Les totems

Toute demande de reproduction ou représentation des œuvres présentées sur ce site, hors consultation individuelle et privée, doit faire l’objet d’une autorisation préalable de l’ADAGP. 
ADAGP (Société des Auteurs dans les Arts Graphiques et Plastiques)
11, rue Berryer - 75008 Paris, France - Tél.: 33+ 01 43 59 09 79 - Fax.: 33+ 01 45 63 44 89 – Email : adagp@adagp.fr "
© ADAGP, Paris 2014

 

  • «Y’a d’la joie» : Gaston Chaissac exposé à Barcelone

    Des oeuvres de Gaston Chaissac sont accrochées jusqu’au 15 juin 2018 dans la galerie Marc Domènech à Barcelone, la capitale catalane

  • Exposition Gaston Chaissac au Musée de l'Abbaye Sainte-Croix des Sables d'Olonne

    Le MASC organise une grande exposition autour d'un dépôt exceptionnel d'une centaine d'oeuvres de Gaston Chaissac, accordé par la famille de l'artiste.  

  • « Excentrique? », Chaissac est-il ou n’est-il pas ?

    303, la revue d’arts, de recherches et de créations des Pays de la Loire, vient de sortir un nouveau numéro: "Excentriques?" sous la direction éditoriale de Jacques Baulande.

  • Des œuvres de Gaston Chaissac exposées à la Galerie Louis Carré & Cie

    Dans une variation autour du papier, qu’il soit utilisé comme support, matière ou motif, une quarantaine d’œuvres de l’artiste sont présentées jusqu’au 24 juin 2017 à Paris
     

     

  • Monsieur Ciseaux: Déclinaison inventive

    Quand Gaston Chaissac se met à créer, il utilise son invention jusqu’à l’usure, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le reliquat infime de l’idée première, transformée, métamorphosée, réappropriée dans une nouvelle oeuvre.

  • L’enfance de Gaston Chaissac a-t-elle eu une influence sur ses choix artistiques ?

    Les choix esthétiques et éthiques de Gaston Chaissac sont construits des rencontres faites dans le milieu intellectuel mais trouvent leurs origines dans les expériences et les perceptions de l’enfance.

  • Gaston Chaissac : un artiste vendéen?

    Gaston Chaissac arriva en Vendée en 1942. Il y demeura jusqu' à la fin de sa vie en 1964. Mais la dimension géographique n'est pas le moteur de l'oeuvre, même si elle en contextualise les conditions de création.

  • "Entre plume et pinceau" la relation Chaissac et Dubuffet

    Artiste singulier, brut, naïf, autodidacte, Gaston Chaissac, fut longtemps classifié par méconnaissance de la richesse inventive, le renouvellement et la construction de son œuvre, son isolement vendéen servant d’écrin à la légende qui l’enclavait.

     

     

  • De Chaissac à Hyber, exposition à l'Historial en Vendée

    L’Historial de la Vendée,  dont la muséographie éclectique est habituellement  dédiée  à l’histoire, a organisé pour la première fois une exposition d’art moderne et contemporain.

  • La correspondance : un moteur de création

    Gaston Chaissac est un créateur qui se positionne très rapidemment, après ses années d'initiation, en retrait du champ artistique et littéraire où il ne se sent pas à l'aise. Les échanges épistolaires vont lui permettre de s'intégrer sans être désintégrer.

  • Le MASC, réouverture du musée des Sables d'Olonne

    le Musée de l’Abbaye Sainte-Croix aux Sables d’Olonne en Vendée, dispose de la plus grande collection publique d’œuvres de Gaston Chaissac depuis 1973.

  • L'invention au centre du processus créatif

    Gaston Chaissac rejoue en permanence son expérience,  son histoire et les liens avec ses pairs dans ses recherches picturales et littéraires : la quète d'identité est au coeur de son travail. Mais cette mission  est  portée par le jeu de l'expérimentation, les trouvailles, l'invention permanente et les échanges de "recettes" avec d'autres artistes qui stimulent et donnent la force de continuer dans cette voie.

  • Gaston Chaissac, "peintre rustique moderne"

    Dans un contexte d’après-guerre où les déplacements sont peu aisés et les moyens pour travailler restreints, les petites maisons d’édition et donc les interlocuteurs potentiels se multiplient pour Gaston Chaissac  qui se fait connaître grâce à ses lettres. En s’adressant à des directeurs de revue, il « médiatise » son œuvre littéraire et picturale. Ses lettres sont publiées et le réseau se constitue peu à peu.

  • Comment créer un site internet sur une oeuvre?

    Notre objectif en 2014:  profiter d'internet pour apporter une information précise et documentée sur Gaston Chaissac, trouver l'outil adapté pour mettre en valeur son oeuvre originale et foisonnante.

  • Gaston Chaissac, création du site internet officiel.

    Le site gaston-chaissac.org est destiné aux professionnels du champ artistique, aux enseignants et à ceux qui s’intéressent à l’histoire de l’Art et à ce « peintre rustique moderne » à la croisée du milieu littéraire et artistique du XXe siècle.

Gaston Chaissac

Site officiel
Pour prendre contact, merci d'utiliser le formulaire de contact.